top of page
Rechercher

Le trouble orofacial myofonctionnel

Article rédigé par Gabrielle Asselin Jobin, orthophoniste, le 15 mars 2024


À propos du trouble orofacial myofonctionnel

Le trouble orofacial myofonctionnel (TOM) est une condition qui implique un dysfonctionnement des lèvres, de la langue, de la mâchoire et/ou de l’oropharynx. On estime qu'environ 38 % de la population présente un TOM, et ce, tant chez les enfants, les adolescents que les adultes. De plus, 59 % des enfants présentant un problème articulatoire, 31 % des enfants qui respirent par la bouche et 68 % des individus ayant recours à l’orthodontie (ou ayant une malocclusion dentaire) auraient un profil présentant un TOM. Ce trouble peut interférer avec la croissance normale et le développement des muscles et des os du visage et de la bouche.


Manifestations du trouble orofacial myofonctionnel

Le fait qu'une personne présente un, deux ou tous ces symptômes ne signifie pas nécessairement qu'elle a un TOM. Consultez toujours un professionnel pour obtenir plus d'informations. Les manifestations les plus fréquemment rencontrées chez les personnes ayant un TOM sont les suivantes :


  • Trouble de l’articulation (plus particulièrement le sigmatisme);

  • Ronflements et apnée du sommeil;

  • Malocclusions dentaires;

  • Bouche ouverte au repos (respiration buccale ou difficultés à respirer par le nez);

  • Déglutition atypique (ex. mastication bruyante, déglutition difficile pour certaines textures, difficultés à fermer les lèvres pour avaler, etc.);

  • Difficultés à l'allaitement;

  • Bruxisme et maux de tête;

  • Mobilité limitée de la langue (secondaire ou non à un frein restrictif);

  • Protrusion de la langue au repos, ou lors de la parole ou de la déglutition;

  • Hypersalivation, surtout au-delà de l'âge de 2 ans.

Causes du trouble orofacial myofonctionnel


Il n'existe pas de cause unique connue du TOM. Il peut être causé par plusieurs facteurs :


  • Une respiration nasale obstruée en raison de la taille des amygdales ou d'allergies. Lorsque les voies nasales sont obstruées, la respiration buccale est plus fréquente, ce qui peut mener à un TOM;

  • Des structures orales déviantes; tout ce qui fait que la langue est mal placée dans la cavité buccale ou rend difficile le maintien des lèvres fermées au repos;

  • Les freins restrictifs (labial ou lingual);

  • Les habitudes orales nuisibles (ex. la succion excessive et prolongée de la sucette, du pouce ou du biberon);

  • La posture corporelle inadéquate.

Consulter un professionnel


Vous pouvez consulter plusieurs professionnels pour savoir si votre enfant a un TOM. Vous pouvez consulter :

  • Un dentiste;

  • Un orthodontiste;

  • Un médecin;

  • Un orthophoniste.

Votre dentiste et votre orthodontiste examineront les dents de votre enfant et la façon dont sa mâchoire bouge. Les médecins peuvent tester les allergies et vérifier les amygdales et les végétations de votre enfant. Les orthophonistes testeront la parole de votre enfant et examineront sa façon de manger, de boire et de respirer.


Le rôle des orthophonistes


Après que les problèmes respiratoires ont été évalués et traités médicalement, les orthophonistes peuvent aider votre enfant à l'aide d'une thérapie myofonctionnelle. L'intervention aidera à améliorer :


  • Le placement de la langue;

  • La respiration;

  • La parole;

  • La mastication;

  • La déglutition.

Quand consulter ?

  • Le plus tôt possible (généralement autour de 2 ans) lorsqu'une ou plusieurs manifestations sont identifiées afin de faire une évaluation des structures et leur fonctionnement. De plus, à cet âge il est recommandé de débuter la stimulation de la respiration nasale et le placement oral et corporel adéquats au repos. Finalement, l'intervention précoce est de mise pour corriger des habitudes orales nuisibles (ex. succion du pouce).

  • Le plus tôt possible lorsqu’une déglutition atypique est identifiée.

  • Le plus tôt possible lorsqu’on est en présence d’apnée du sommeil.

  • Dès l’âge de 4 ans pour la réadaptation myofonctionnelle (thérapie active).

  • De manière préalable ou coordonnée à un traitement orthodontique. Quand l’enfant, l’adolescent ou l’adulte désire avoir une intervention orthodontique afin de replacer ses dents, l’orthodontiste ou le dentiste référent doit s’assurer qu’il n’y a pas présence de trouble orofacial myofonctionnel. Si c’est le cas, le patient doit être rééduqué en orthophonie afin de corriger les patrons moteur oraux. Autrement, une fois les appareils hors-bouche, la langue continuera de pousser inadéquatement et déplacera à nouveau les dents.


Les orthophonistes de Phon sont formés en thérapie myofonctionnelle. N’attendez pas pour réserver une consultation avec l'une de nos professionnelles.


Pour toutes questions ou besoin d’informations supplémentaires, veuillez nous contacter à l’aide de notre messagerie électronique (info@avecphon.com) ou par téléphone (418-805-6958).




12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ralentir

Comments


bottom of page