top of page
Rechercher

Est-ce que c'est normal?

Dernière mise à jour : 21 mars 2022


Gabrielle Asselin Jobin, M.Sc., orthophoniste, 28 décembre 2021



“ Est-ce que c’est normal si mon enfant n’a pas dit encore son premier mot à son âge? La fille de mon amie a le même âge et ça fait un bout qu’elle parle! ”


“ Chéri, j’ai lu sur Google hier que ce n'était pas normal que notre fils ne dise pas encore 50 mots à son âge! J’ai vu les grilles de développement, et il ne suit pas les normes, je m’inquiète! ”


“ Tu me le dirais si tu voyais des signes précurseurs de [insérer trouble ici] hen Gab? Tu es orthophoniste... tu le verrais si mon enfant n’était pas normal? ”


“Je ne comprends pas pourquoi il ne fait pas les gestes que je lui montre depuis des semaines! Le livre dit qu’après 2 mois il devrait commencer à les produire. Je pense que ce n'est pas normal. ”


-soupir d’inquiétude-


Tant de questions, et tant de sources qui nous parlent du fameux “normal”. De quoi avoir un vrai bon mal de tête. Rassurez-vous, il n'y a rien de plus normal (hehe) qu’un parent qui s’inquiète pour son enfant. C’est notre instinct animal qui nous dicte que c’est important que notre petite bête à nous se développe bien et se développe fort.


Mais c’est quoi une norme, et pourquoi on s’y intéresse autant? Expliqué simplement, c’est une liste d’habiletés précises associées à un âge chronologique. Donc toutes les étapes qu’un enfant devrait franchir à un moment précis de sa vie (par exemple, un enfant dit son premier mot entre 12 et 16 mois normalement).


J’aime bien prendre l’analogie d’un escalier pour mieux comprendre. Chaque marche représente une habileté développementale. Et chaque enfant a son escalier à lui. L’enfant doit avoir les deux petits pieds bien solides sur une marche avant de pouvoir gravir la prochaine (donc acquérir une habileté, avant de passer à la prochaine).

Est-ce qu’un enfant doit absolument passer par chacune des marches ? Non.

Est-ce que tous les enfants montent les marches au même rythme? Non. Et ça ne veut pas dire qu’ils n'arriveront pas en haut en même temps pour autant (bref, ça ne veut pas dire qu’un enfant ayant du retard aura nécessairement des difficultés persistantes)! Un enfant peut passer beaucoup de temps sur une - et la perfectionner- et passer très rapidement sur la suivante. Il pourrait même sauter une marche, avec une grande enjambée -même si c’est plus rare! C’est la même chose que lorsqu’un enfant qui rampe se met directement à faire son premier pas, sans passer par le quatre pattes! C’est possible. C’est plus rare, mais ça reste “normal”.


Les étapes développementales sont des normes, donc ce qu’une majorité d'enfants traversent de cette façon (une genre de moyenne en fait). Par contre, plusieurs facteurs peuvent expliquer des variations dans la progression de ces étapes. Par exemple, la famille pourrait avoir vécu un événement marquant (ex. mortalité, immigration) ou encore l’enfant ou un parent pourrait avoir un diagnostic quelconque. Notez aussi que la personnalité de l’enfant ainsi que la culture et la famille dans lesquelles on grandit jouent énormément sur la manière de grimper un escalier…


PHON est une entreprise inclusive, alors on n’utilise généralement pas d’âge chronologique quand on parle de développement. Ce qu’on trouve essentiel par contre, c’est qu’un parent connaisse les grands escaliers du langage et de la communication (et arrive à y situer son enfant) et qu’il ait en poche toutes les stratégies nécessaires pour aider cet enfant à franchir la marche suivante. Le parent a un rôle crucial à jouer dans cet escalier, et ce, au quotidien. Peu importe la forme ou la couleur des marches (peu importe le profil d’un enfant), le parent est en mesure de changer certaines habitudes et attitudes afin de créer un impact significatif sur l’acquisition des habiletés de cet enfant.


Le travail d’un parent en fait, ce n’est que de prendre doucement la main de son petit et le guider tranquillement vers le haut. Tout en se rappelant que le chemin est toujours plus important que la destination…



Quoi faire quand je m’inquiète pour mon enfant?

À faire

À éviter

  • Consulter mon médecin de famille. D’une part parce qu’il connaît bien les normes, mais aussi parce que les inquiétudes d’une maman ou d’un papa sont bien souvent justifiées.

  • Consulter des sites fiables recommandés par des professionnels de la santé.

  • M’informer et m’outiller auprès de professionnels afin de soutenir le développement de mon enfant.

  • ​Attendre de voir “si ça passe”.

  • Aller sur Google et écrire dans le moteur de recherche quelque chose comme “est-ce normal si mon enfant de 10 mois…”. Cela peut générer beaucoup d’émotions négatives et malheureusement risque de vous confondre encore plus (trop grande quantité d’informations non filtrées).

  • Comparer mon enfant aux autres enfants. Trop de facteurs peuvent jouer pour expliquer les différences observées.

Vous pouvez aussi participer à une de nos formations afin de discuter de divers sujets et de vous informer sur les stratégies à mettre en place afin de soutenir le développement du langage et de la communication de votre enfant.


Sites recommandés par des orthophonistes pour les normes du langage et de la communication:

Posts récents

Voir tout

Ralentir

bottom of page