top of page
Rechercher

Maman en pandémie

Annabelle Cloutier, M.P.O, 13 mars 2022


Devenir maman en pandémie

Une petite tranche de vie pour vous aujourd’hui. Je vous ouvre mon coeur et mes réflexions de maman. Sans filtres et sans artifices. Une réflexion ici sur l’importance de la communication, des relations humaines, mais surtout sur l’effet de devenir maman en temps de pandémie.


Devenir parent, c’est une aventure. J'insiste ici sur le mot “aventure”. D’un accouchement pratiquement sans conjoint, au retour à la maison sans soutien de mon village, en passant inévitablement par les nuits sans sommeil, j’ai découvert que les aventures ne sont pas toutes remplies d’artifices et de bonheur.


Devenir parent deux fois en pandémie, c’est donc tout un défi. Premier accouchement le 28 avril 2020, deuxième prévu pour 25 avril 2022. Est-ce que c’est normal d’encore me sentir en déséquilibre? Je pense que oui. Je me suis rapidement rendu compte que mon équilibre résidait en fait dans l’acceptation de ce déséquilibre.


Mes réflexions de maman

La pression d’être parent, d’être constamment à notre meilleur, d’offrir à notre enfant notre coeur, notre âme et tout notre amour, c'est pas toujours évident. Après 12 mois en tête à tête avec ma cocotte, j’ai réalisé qu’une relation, ça se vit à deux et c’est aussi vrai pour une relation parent-enfant. J’ai aussi réalisé que c’est OK de ne pas toujours avoir envie d’être collée et fusionnelle avec ma fille. Oui, je suis une maman, mais je suis aussi une femme et une personne à part entière. Comme maman, en prenant plus soin de moi, je pouvais mieux prendre soin de ma cocotte. J’ai tranquillement commencé à en faire plus pour moi et la qualité de la relation avec ma fille s’en est vue grandement améliorée. Le temps de qualité avant la quantité de moments passés avec elle, ça fait une grande différence!


Mes solutions comme maman

Je me suis permis de prendre le temps de me lancer dans Phon avec ma partenaire de bedaine, mon amie de travail et ma complice de cafés (beaucoup trop de cafés!). Prendre soin de toi c’est prendre soin de ta famille aussi.


Ma conclusion deux ans plus tard : c’est normal que la vie change et que les temps évoluent. L’être humain s’adapte.


L’important, c’est de conserver la qualité des relations humaines, de se respecter dans nos nouvelles limites de mamans, d’accepter que ce n’est pas toujours facile et de se dire chaque qu’on fait notre possible et que juste ça, c’est assez !


Un peu d’orthophonie

Comme parent, la stimulation du langage des enfants à la maison passe par les activités quotidiennes. Une stratégie langagière à appliquer quotidiennement est celle de « Ralentir ». Ralentir les échanges, ralentir la vitesse de parole, ralentir les jeux. Cela permet aux enfants de mieux assimiler les interactions et les échanges humains.

Mets-y du Phon!

À éviter

Ralenti. Prends ton temps! Une stratégie chouchou chez Phon. Les enfants apprécient et les parents aussi!

Cibler une panoplie d'objectifs en orthophonie. Commence par cibler un objectif à la fois. Une chose que tu désires travailler. Laisse-tomber le reste pour le moment.

Prends soin de toi. La stimulation du langage de ton enfant, ça se fait à travers ton quotidien, pas besoin d'en ajouter davantage.

La culpabilité. Vous faites du mieux que vous pouvez. Chez Phon, on priorise l’équilibre. Les stratégies pour la stimulation du langage et de la communication qui s’insèrent tout doucement dans votre quotidien de parent déjà beaucoup trop chargé.

Si tu désires te créer un village pour soutenir le développement du langage et de la communication de ton enfant, viens nous rejoindre lors d’un de nos ateliers en orthophonie.

À travers les ateliers, on t’aidera à stimuler le langage de ton enfant tout doucement!


コメント


bottom of page